En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Blog de Jean-Michel Cohen

J'ai Mal au Ventre : Qu'est-ce Que je Dois faire ?
Posté le 25-mars-2019

Vous êtes nombreux et nombreuses me parler en consultation et dans la messagerie diététique de douleurs intestinales chroniques. Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est également appelé syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle.

Ces termes cachent une vraie souffrance avec son cortège de symptômes (douleurs, inconfort digestif, ballonnements, flatulences, constipation ou diarrhées ou alternance des deux qui peuvent être accompagnées de brûlures d’estomac, nausées, fatigue, insomnies, voire maux de tête et migraines) qui le rendent difficile à diagnostiquer. Cette maladie bénigne mais chronique représenterait à elle seule près de la moitié des consultations chez un gastro-entérologue et toucherait 30 % de la population des pays occidentaux.

Il n’existe à ce jour pas de traitement spécifique efficace contre le syndrome de l’intestin irritable. Si certains médicaments peuvent en soulager les symptômes, l’essentiel passe par l’hygiène de vie et l’alimentation.

Voici les raisons principales qui peuvent pousser au mal de ventre : 
- Le microbiote : Ces bactéries qui peuplent notre tube digestif jouent un rôle essentiel dans les fonctions digestives, neurologiques, immunitaires et métaboliques. Des chercheurs de l’INRA ont récemment montré qu’une majorité de patients atteints du syndrome du côlon irritable présentaient des déséquilibres de leur microbiote. Une cure de probiotiques (type multifloro) est parfaitement indiquée en première intention.
- Les fibres : Il est vivement recommandé aujourd’hui de ne pas les supprimer totalement et d’augmenter progressivement les apports, surtout si vous êtes sujet à la constipation, en plus de boire beaucoup d’eau. Les fibres alimentaires ne sont pas digérées dans l’intestin grêle mais en partie ou totalement par les bactéries de la flore, d’où leur rôle prébiotique afin de renforcer la flore.
- Les veloutés : En cas de digestion difficile, la solution réside plutôt dans la consommation de veloutés (potages épais). L’avantage sera la facilité de digestion et de transit en raison d’un grand nombre de fibres solubles, mais il persistera tout de même suffisamment de fibres insolubles pour obtenir les deux fonctions.
- Les glucides et fodmaps : Les glucides sont les carburants de l’organisme, mais certains sucres, dits fermentescibles,  jouent un rôle dans l’apparition de symptômes de colopathie fonctionnelle. On les regroupe sous le terme de Fodmaps.
Il convient alors de limiter les crudités et certains fruits (poires, pommes, cerises, nectarines, pêches, abricots, kakis, noix de coco, pastèques, mangues et certains fruits secs), certains légumes (champignons, chou-fleur, oignons, choux, artichauts, navets, ail, chicorées, topinambours, salsifis, cardons, échalotes, poireaux, asperges), évitez blé en excès, seigle, pois chiches, lentilles, haricots rouges, les produits laitiers (lait de vache, de brebis, de chèvre, fromages non affinés, yaourts, fromage blanc, faisselle, petit-suisse et crème dessert ou crème glacée, mais aussi sauces Béchamel et flan) et produits sucrés (miel, confiture, sodas, jus de fruits et nectars, produits allégés en sucre, bonbons, chewing-gum). On limitera les produits industriels et surtout ceux contenant du fructose ou sirop de fructose dans la liste des ingrédients et tous les polyols.
- La limitation des graisses en excès et surtout les graisses cuites : Les lipides contenus dans certains aliments peuvent être plus difficiles à digérer, c’est le cas des plats en sauce, la cuisine au beurre, les fromages gras, les panures, ainsi que la plupart des plats cuisinés industriels. Limitez également les protéines animales en troquant la viande rouge et charcuteries contre du poisson ou de la viande blanche.
- Le gluten : La sensibilité au gluten pourrait également concerner les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable. Le sans gluten naturel et non industriel reste une piste, mais pas une obligation !
 
Pensez dans tous les cas à contacter votre diététicienne et à ne jamais supprimer de groupes d’aliments totalement afin d’éviter toute carence dommageable pour votre santé !


Votre bilan minceur (env. 2 min)

Je suis
un homme
une femme
Je mesure
cm
Je pèse
kg
Je voudrais peser
kg
J'ai
ans




Retrouvez votre ligne en changeant vos habitudes alimentaires

J'ai déjà fait mincir des milliers de personnes et aujourd'hui, c'est vous qui allez en profiter.

Retrouvez la méthode sur

Rejoignez la communauté Savoir Maigrir sur Facebook et suivez les dernières nouveautés

Retrouvez toutes les vidéos et l'actu de votre coach grâce à sa chaîne Youtube

Suivez toute l'actualité de Jean-Michel Cohen sur Instagram

Restez connecté à la méthode Savoir Maigrir de Jean-Michel Cohen grâce à Twitter