En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Blogs 16 - 25 de 1353

Les grillades au barbecue : Saucisse ou merguez ? Thon ou Sardines ?
Posté le 30-juillet-2018

La cuisine au barbecue est tout à fait compatible avec votre régime, puisqu'il s'agit d'une cuisson grillée qui ne nécessite pas d'ajout de matières grasses. Ensuite, il vous faut aussi faire les bons choix !

Les traditionelles chipolatas et merguez apportent environ 250 à 280 kcal/100 g soit 125 à 140 kcal pour 1 seule merguez ou 1 seule chipo, soit 1 portion de viande. Pensez donc à limiter à 1 ou à déduire en plus 10 g de matières grasses de la journée. La poitrine, les andouillettes... sont également des charcuteries particulièrement grasses.

Préférez des viandes maigres (poulet, filet de boeuf, côte de porc dégraissée...) ou du poisson (dorade, pavé de saumon, sardines grillées, pavé de thon...). Pensez aux brochettes et soyez créative !

En accompagnement privilégiez un salade ou des légumes grillés sous forme de brochette par exemple et ajoutez une petite pomme de terre en papillote OU mangez 40 g de pain, mais pas les 2 !

Évitez la mayonnaise, béarnaise, tartare... et autres sauces très grasses. Vous pouvez préparer une sauce ciboulette à base de fromage blanc à nature 0% de MG, utiliser :
- toutes les épices existantes ;
- toutes les herbes fraîches ou sèches existantes ;
- ail, oignon, échalote ;
- des marinades à base de vinaigre : Xérès, Balsamique mais aussi de cidre OU sauce soja
- de la moutarde ;
- du ketchup ;
- du jus de citron.

En dessert, 2 boules de sorbet aux fruits OU une brochette de fruits OU 1/2 banane en papillote à la cannelle par exemple seront des choix parfaits !

Quelques idées recettes du programme :
Brochettes de champignons épicés
Brochette de boeuf épicé
Brochettes de poisson
Cuisse de poulet au citron en papillote

Profitez de ces jolis moments de l'été !


5 aliments à mauvaise réputation... Et pourtant !
Posté le 23-juillet-2018

1/ Les oeufs
Souvent épinglés pour leur teneur en cholestérol, on en oublie que les protéines de l’oeuf sont de qualité exemplaire et qu’elles ont même servi longtemps de protéines de référence afin d’évaluer la qualité des autres protéines. Les oeufs sont également source de vitamines A et D et d’antioxydants (la lutéine). Si vous avez une hypercholestérolémie, 2 à 3 oeufs par semaine restent tout à fait raisonnables.

2/ Les légumes secs
On entend souvent parler des désordres intestinaux qu’ils peuvent provoquer. Pourtant, si l’on prend soin de les faire tremper une nuit, de jeter l’eau de trempage, puis de cuire dans une eau avec une pincée de bicarbonate, la digestibilité est nettement améliorée. Ainsi, on profite de ces féculents riches en fibres et magnésium, sources de fer et de protéines végétales.

3 / Le beurre
Graisse animale saturée, cholestérol… le beurre aurait tous les défauts ! Pourtant il participe à la couverture de nos besoins en vitamine A et si l’on sait varier les matières grasses, sans dépasser 10 g de beurre par jour de préférence à cru, inutile de s’en priver !

4/ Le café
S’il est vrai que la caféine contenue dans cette boisson fonctionne comme stimulant et excitant cardiaque, le café est également source de fibres solubles et d'antioxydants avec une action bénéfique sur l’organisme. Aussi, si l’on prend soin de ne pas dépasser 3 tasses par jour et de le consommer sans sucre et en espaçant sa consommation, aucune raison de s’en priver !

5 / Les féculents
Trop souvent diabolisés comme une produit qui « fait grossir »… les féculents sont souvent boudés. Pourtant, le tout est de doser la quantité consommée (ile ne doivent pas faire d’ombre aux légumes), de surveiller l’assaisonnement (attention aux surplus de beurre, fromage, crème...) mais également de varier entre produits classiques et produits complets (on évite les cuissons rapide) et d’éviter de les sur-cuire. Ainsi vous bénéficierez pleinement d’un apport en glucides complexes qui favorisent un équilibre de vos glycémies et vous évitent ainsi fringales, coups de pompe et envies de sucre.


Le régime Crétois : votre régime de l'été
Posté le 18-juillet-2018

Le régime crétois est très facile à suivre pendant vos vacances, en camping, en famille et même au restaurant, c'est le programme de saison !

Il s'agit en effet avant tout d'une cuisine liée aux produit de la pêche, de l'élevage et du terroir. Pêche maritime ou fluviale, viande des troupeaux ovin ou bovin, produits des plaines céréalières (blé et riz) ou des garrigues (huile et vin).

Aussi le régime crétois repose sur une alimentation saine et équilibrée, particulièrement riche en fruits et légumes frais (fibres, vitamines, carotènes et sels minéraux apportant des antioxydants), des céréales et légumes secs (glucides et fibres), peu de viandes (donc peu d'acides gras saturés) mais des volailles et surtout du poisson dont 2 à 3 fois par semaine des poissons gras (donc des omega 3). C'est la cuisine du soleil !

Cependant on a longtemps mis en avant l'huile d'olive comme l'élément principal de ce régime et une mode 100% olive a déferlé, or c'est une fausse idée que de croire qu'il s'agit de la meilleure huile ! Pourtant cette idée reçue perdure encore !

En effet, comme TOUTES les huiles, l'huile d'olive contient 100 % de lipides, elle est intéressante nutritionnellement, par sa richesse en acides gras mono-insaturés faisant un peu diminuer le taux de mauvais cholestérol (LDL) et modérément augmenter le taux de bon cholestérol (HDL). Elle présente également quelques anti-oxydants naturels comme les polyphénols qui auraient des propriétés bénéfiques. Elle est pratique car peut être consommée crue comme en cuisson.

Cependant, elle est peu riche en oméga 3 et vitamine E, c'est pourquoi il est recommandé de toujours varier les huiles pour équilibrer tous les apports, et donc de varier entre huile d'olive, huile de colza (en assaisonnement) et huile de noix (en assaisonnement) ou germes de blé (en assaisonnement) notamment.

De même, si la cuisine méditerrannéenne est faite de poissons grillées, salade de tomate basilic, olives, bouillabaisse et autre ratatouille et tian, elle est aussi le berceau de la fougasse, pompe à huile, tapenade et autre calissons... ils faut adaptés un mot d'ordre important : la modération !

Retenez pour vos vacances et même toute l'année plusieurs de ses principes :
– Consommer des produits de saison,
– Diversifier son alimentation,
Diminuer sa consommation de viande rouge au profit de poisson et poisson gras,
– Ne pas supprimer les lipides en privilégiant de bonnes graisses : huiles végétales en les variant,
– Choisir des produits locaux, régionaux,
– Usez et abusez des herbes aromatiques,
– Cuisinez maison !

Plaisir et santé dans l'assiette !


Les aliments à favoriser cet été
Posté le 10-juillet-2018

Le départ en vacances approche et vous êtes beaucoup à vous demander comment gérer les vacances.

Votre objectif de vacances n'est pas forcément de perdre du poids mais de ne pas en prendre. Pour profiter de vos vacances sans perdre le bénéfice des efforts faits avant de partir, j'aime proposer ma formule 50/50.

Ainsi, à l'un des 2 repas principaux vous consommerez des légumes crus et/ou cuits sans matière grasse, de la viande maigre ou du poisson grillé, pas de fromage mais un laitage maigre, pas de pâtisserie mais un fruit. Et à l'autre repas, vous choisirez ce que vous souhaitez, sans culpabiliser et en profitant pleinement de ce qui vous fait plaisir.

Et pour compléter mes conseils, voici quelques astuces :
1- Organisez vos achats !
Préparez une liste de course (ou imprimez les nôtres avant de partir). Vous éviterez ainsi les achats impulsifs et il vous restera plus de temps pour vous détendre au soleil.

2- Faites votre marché !
Il fait beau, alliez soleil et santé. En faisant vos courses au marché, vous trouverez quantités de produits frais et plus appétissants les uns que les autres... loin de la tentation de la jungle des produits industriels du supermarché. Une occasion de tester les produits locaux.

3- Profitez des fruits de saison !
Le melon et la pastèque sont gorgés d'eau et donc très rafraîchissants pour un faible apport calorique. Vous pouvez compter 250 g par portion, mais ne dépassez pas 3 portions par jour !

4- Préparez des soupes... mais glacées !
En les consommant glacées comme le gaspacho ou encore une soupe de concombre, vous profitez des atouts des soupes même en été : hydratation, fibres, et rassasiement pour un apport en calories limité.

5- Ne négligez pas les protéines !
Manger des fruits et légumes c'est bien mais ne négligez pas les protéines apportées par les viandes, les œufs mais également par les poissons et les fruits de mer frais. Ils sont nécessaires au maintien de votre masse musculaire et aux mécanismes de satiété. Au barbecue, évitez les merguez, chipolatas, la poitrine grillée ou les andouillettes... pensez
aux brochettes, gambas, filet mignon...

6- Préparez des salades ! 
L'été, nous mangeons volontiers froid... les salades ont la réputation d'être peu caloriques... oui mais à condition de surveiller la composition et l'assaisonnement ! Limitez-vous à 1 cuillère à café d’huile par repas et pensez à vous aider des recettes Savoir Maigrir rubrique salades.

7- N'oubliez pas les féculents ! 
Indispensables à la régulation de la glycémie et ainsi de l'appétit, ils ne doivent pas être absents de vos repas. Même si vous mangez une salade, incorporez des pâtes, du riz, de la semoule, des pommes de terre, des légumes secs ou consommez un morceau de pain complet.

8- Buvez !  
Notre corps à besoin d'une hydratation satisfaisante et d'autant plus en cas de forte chaleur. Vous avez l'impression d'avoir un petit creux, commencez par boire de l'eau bien fraîche nature ou avec quelques gouttes de jus de citron ou quelques feuilles de menthe. Pensez également à un thé glacé maison ! En terrasse, évitez les cocktails alcoolisés (pas plus d’un verre), les sodas sucrés, les cocktails de jus de fruits et privilégiez les sodas light, un jus de tomate ou un eau gazeuse avec rondelle de citron.

9- Pensez aux apéritifs dinatoires ! 
Vous n'avez pas envie de passer à table, organisez un apéritif dinatoire en terrasse. Préparez des bâtonnets de crudités, une chiffonnade de jambon, des cornichons et une sauce au fromage blanc maigre.

10- Vive les sorbets !
Remplacez un fruit par deux boules de sorbet, les glaciers regorgent de délicieux parfums à découvrir ! Les sorbets aux fruits restent beaucoup moins riches qu'une crème glacée, surtout si vous optez pour une dégustation en coupelle et évitez le cornet.

Passez de belles vacances et n’hésitez pas à imprimer notre joli livre de recettes : 
Les 30 recettes d'été les plus simples du monde


Les sucres cachés dans notre alimentation
Posté le 2-juillet-2018

Nous consommons, et nous savons le reconnaître, de très grandes quantités de sucre de part les boissons type sodas, jus de fruits, smoothie, milk shake, ainsi que les produits sucrés classiques comme le miel, les confitures, les pâtes à tartiner, le chocolat, mais également dans les préparations aux goût sucré plus élaborées, comme les gâteaux, les pâtisseries, les viennoiseries, bonbons et autres snacks. Cependant, en dehors de ces produits que nous reconnaissons comme sucrés car ils ont un goût sucré, il y a également ce que l'on nomme les sucres cachés. Et oui, salé ne veut pas dire : non sucré ! 

L'exemple le plus flagrant sont les biscuits apéritifs, qui pourtant très (très très) salés sont aussi de petites bombes de sucres (sirop de glucose, fructose, amidon...). Notons que pour généraliser, la grande majorité des produits transformés dont les plats préparés salés contiennent des sucres : sauces type mayonnaise, ketchup, les pizzas, le pain de mie, certains plats japonais... ils sont partout !

Dans mon programme, je vous recommande toujours le "fait-maison", à partir de produits simples, cependant je comprends parfaitement que vous soyez tentés par certains produits plus industrialisés, apprenons alors à reconnaître les différents types de sucres et les dénominations utilisées par ces industriels. Notons que si un produit multiplie ces sucres, il y a de grandes chances qu'il faille le laisser en rayon !

On retrouve dans cette liste :
- le saccharose ou sucre ;
- le fructose, le glucose et les sirops du même nom ;
- le sirop de maïs à forte teneur en fructose ;
- les amidons transformés ;
- les dextrines et dextrose ;
- le miel, confiture, chocolat, sirop d'érable ;
- les polyols : mannitol, maltitol, sorbitol...

Comme je me plais à le répéter ouvrez l'oeil et soyez de bons consom-acteurs !


Blogs 16 - 25 de 1353

Votre bilan minceur (env. 2 min)

Je suis
un homme
une femme
Je mesure
cm
Je pèse
kg
Je voudrais peser
kg
J'ai
ans




Retrouvez votre ligne en changeant vos habitudes alimentaires

J'ai déjà fait mincir des milliers de personnes et aujourd'hui, c'est vous qui allez en profiter.

Retrouvez la méthode sur

Rejoignez la communauté Savoir Maigrir sur Facebook et suivez les dernières nouveautés

Retrouvez toutes les vidéos et l'actu de votre coach grâce à sa chaîne Youtube

Suivez toute l'actualité de Jean-Michel Cohen sur Instagram

Restez connecté à la méthode Savoir Maigrir de Jean-Michel Cohen grâce à Twitter