En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
Accepter
Savoir Maigrir

Réussir à maigrir


Maigrir vite ? Des conditions strictes à respecter

Posté le 5 septembre 2022 par Dr Jean-Michel Cohen

Je vous en parlais au mois de juin pour vous conseiller sur cette envie qu’ont beaucoup de personnes de maigrir vite. Mais maigrir vite n’est pas une solution ou une fin en soi. Patience est mère de sûreté et il existe des conditions à respecter.

L’argument de la motivation

« Maigrir vite au début pour que cela me motive ». C’est ce que j’entends très régulièrement et il est vrai que lorsque le 1er kilo disparaît rapidement, cela crée les conditions d’une certaine motivation à continuer.

Rappelons que maigrir (ou grossir) c'est une modification de la balance énergétique, mais dans le but d'obtenir une modification de notre quantité de graisse. Aussi il faut balayer tout de suite deux idées : il n'existe pas d'autre solution que de diminuer sa consommation d'énergie pour maigrir. Cela ne veut pas dire manger moins en volume, mais manger mieux !

Malgré toutes nos connaissances, l'équilibre d’un régime ne doit pas être trop bouleversé par rapport à une alimentation normale équilibrée car sinon la perte de poids ne se fera pas au détriment de la graisse.

Installer le changement d'habitudes dans la durée

De la même façon, il n'y aura pas d'amaigrissement réussi, si l'objectif intellectuel n'est pas atteint. Vouloir maigrir pour modifier durablement ses comportements, pour améliorer sa vie, pour retrouver optimisme et bon moral doit s'accompagner également des changements proportionnels à ses désirs. 

C'est pour cela qu’un régime doit également correspondre aux objectifs qui sont visés. Et c’est beaucoup de travail dans un espace de temps que les gens souhaitent toujours court, alors qu’il ne  fonctionne jamais si bien que lorsque cela a duré. 

Car si modifier un repas pour un autre est une chose relativement facile, changer de psychisme ou changer de comportement nécessite du temps. Tout comme changer de silhouette.

4 conditions particulières

Si vous n’avez aucune urgence médicale, de santé ou professionnelle, maigrir vite ne sera pas une solution durable. Cela peut correspondre à des conditions particulières qui ne concernent que peu de monde et que je présenterais de la sorte :
- une urgence chirurgicale,
-une condition médicale,
- un événement vraiment particulier,
- une nécessité professionnelle particulière.

Je vous détaille cela dans la vidéo qui suit en précisant les conditions, les limites et les précautions nécessaires qu’il faut prendre. 

Gardez en tête que prendre son temps pour adopter de nouvelles habitudes alimentaires et les installer dans la durée reste le meilleur moyen de prendre soin de soi.

Lire les commentaire (0)



Maigrir vite ? Écoutez-moi bien...

Posté le 7 juin 2022 par Dr Jean-Michel Cohen

“Je voudrais perdre vite au début pour que cela me motive - Je ne comprends pas, je suis bien mon régime et pourtant mon poids ne varie pas...”. Tous les nutritionnistes ont entendu au moins une fois ce type de phrases ou de questions, qui reviennent inlassablement dans toutes les consultations de nutrition. 

Je voudrais vous expliquer ce qu'est un bon rythme de perte de poids, pour des résultats durables !

Maigrir vite, c’est se faire du mal

La cadence d’un amaigrissement dépend de votre sexe, âge, taille, de votre activité physique, santé et traitements, de votre propre histoire. Elle va également être plus rapide, si l'on met en place une grande restriction alimentaire. Plus on veut maigrir vite, plus la réduction de l’alimentation sera importante, mais ce sont des régimes toujours difficiles à supporter et l’effet yoyo est quasi systématique !

De plus, le mécanisme d’épargne se mettra en route beaucoup plus rapidement, ce qui freinera l’amaigrissement futur. Il est donc fondamental de suivre un programme alimentaire par étape, sans aller trop vite, et d'être accompagné(e). 

Adapter la forme du régime selon son évolution

Rare sont ceux qui suivent le même programme du début à la fin, il faut parfois savoir s’arrêter pour mieux reprendre, modifier l’alimentation en fonction des situations,  adapter en fonction de votre âge, de votre activité et de nombreux autres paramètres. 

C’est seulement ainsi qu’on ne fera pas de promesses inutiles, car si on laisse le fantasme s’installer “qu’il est possible de maigrir vite ET de stabiliser”, il risque de se terminer en déception qui trouvera en plus sa compensation dans la nourriture…

Maigrir vite au début, c’est stimulant, oui ! Mais plus la perte de poids sera rapide au démarrage, et plus elle sera difficile dans les semaines qui suivent. Notre corps s’adapte et il s’agirait de se priver toujours plus, ce qui est honnêtement intenable. Vous verrez, je l’explique très bien dans la vidéo en bas d’article.

Avoir le déclic

Je vous l’ai déjà dit, il faut préférer une méthode souple, sur le long terme. Regardez, je viens de recevoir ce commentaire sur YouTube suite à une vidéo sur ce sujet :

Brume Mystique :
“J'ai testé votre régime des oeufs la semaine dernière, j'ai tenu 3 jours ensuite j'ai pris les œufs entiers pour en faire des omelettes. Ça a été le régime le plus restrictif que j'ai jamais fait mais il m'a été utile! (...) Ça m'a permis d'avoir le déclic pour arrêter d'ajouter du sucre et du sel partout alors que je n'y arrivais pas avant !
Je me suis rendue compte qu'il était finalement moins douloureux d'être vigilant au quotidien que de devoir s'affamer en mangeant des choses fades et sans saveurs. J'ai perdu 4kg en 3 jours, j'en ai repris 1 le we et maintenant je perds environ 100 gr tous les deux jours. Ça descend doucement mais j'espère être sur la bonne voie cette fois !

Dans le régime des oeufs, on peut descendre à un niveau calorique très bas, cela ne devrait être qu’une séquence, c'est-à-dire une phase très ponctuelle pour réenclencher des résultats en cas de paliers, c’est très dur !  Il vaut mieux suivre un programme confortable sur la durée et garder ce type de programme comme joker !

Favorisez la méthode douce

Je vous le redis, préférez une méthode douce, évolutive selon comment se passe votre perte de poids. La méthode Cohen c’est ça, trouver la formule adaptée aux différentes situations que l’on retrouve dans l’aventure d’un régime.

Regardez bien la vidéo et partagez-là à vos ami(e)s qui veulent maigrir vite pour bien leur expliquer !

 
Bon visionnage !

Regardez bien la vidéo et partagez-là à vos ami(e)s qui veulent maigrir vite pour bien leur expliquer !

 
Bon visionnage !
Regardez bien la vidéo et partagez-là à vos ami(e)s qui veulent maigrir vite pour bien leur expliquer !
 
Bon visionnage !

Bon visionnage !

Lire les commentaires (2)



Ces traitements qui freinent vos résultats

Posté le 23 mai 2022 par Dr Jean-Michel Cohen

Si certains médicaments permettent de traiter l'obésité ou d'autres à réduire l'appétit, il est tout aussi vrai que certains peuvent entraver la perte de poids. Petit tour d'horizons de ces traitements et comment s'en prévenir.

La cortisone

Le  plus  connu  est  la  cortisone.  Produit majeur dans les traitements anti-douleur. La prise prolongée, imposant parfois de fortes doses, est responsable d'une prise de poids ; conséquence d'une rétention d'eau, de sel, de troubles hormonaux et métaboliques.

En revanche, il est faux de croire qu'un traitement à la cortisone court et bien dosé puisse être responsable d'une prise de poids. De même que le fait d'avoir avalé des doses importantes de médicaments dans son jeune âge, ne conduit pas nécessairement au surpoids à l'âge adulte.

Les antidépresseurs

Les antidépresseurs sont la deuxième catégorie des prescriptions accusées de faire grossir. Ils augmentent l'appétit, et lèvent l'inhibition du malade à l'égard des aliments. En fait, la prise de poids n'en est qu'une conséquence. 

Et on n'observe pas le même phénomène en présence des calmants comme le Valium et ses dérivés. Un autre médicament moins connu, le lithium, entraîne, lui, de très importantes prises de poids pouvant même dépasser les dix kilos. 

Certains grands dépressifs, à la suite d'un traitement prolongé au lithium, ont pris jusqu'à 15 kilos.

Les hormones

Les hormones utilisées pour traiter la stérilité ont elles aussi une part de responsabilité. Le mécanisme cette fois est double. Les femmes qui suivent ces traitements étant extrêmement anxieuses de le voir réussir, ce stress qu'entraîne la situation augmente l'appétit. Et les molécules font grossir.

Or les hormones sont de plus en plus prescrites, tels la pilule, les traitements de substitution au moment de la ménopause, le traitement de certains problèmes gynécologiques au cours de la vie de femme. 

La prise de poids est encore une fois également liée à une rétention d'eau.

Le Parlodel 

D'autres médicaments favorisent une prise de poids. Comme le Parlodel (ou bromocriptine), de plus en plus utilisé pour soigner une tumeur bénigne de l'hypophyse, glande située à l'intérieur du cerveau dans laquelle se trouve le centre de la satiété, dont les symptômes sont un trouble du cycle menstruel, stérilité ou galactorrhée (écoulement de lait). 

Si le Parlodel a révolutionné le traitement de cette maladie, il entraîne aussi fréquemment une augmentation du poids, réaction qui reste inexpliquée à ce jour. Évidemment, les femmes qui le prennent doivent continuer à le faire mais il faut les prévenir en début de traitement qu'elles auront à contrôler leur poids.

Les antiallergiques

Autre classe, plus originale, susceptible de faire grossir, certains médicaments antiallergiques. Les laboratoires qui les fabriquent contestent ce fait, pourtant, dans le passé, le Périactine, l'un des premiers antiallergiques, était utilisé pour augmenter l'appétit des enfants. 

D'autres produits de la même catégorie, agissant sur le même mode, ont des effets variables mais qui vont tous dans le sens d'une augmentation de l'appétit. Encore une fois, ce n'est pas parce qu'un produit est susceptible de faire prendre du poids qu'il faut conseiller au patient de cesser de le prendre, il suffit de prévenir les utilisateurs de surveiller leur alimentation.

A côté  des  médicaments,  il  existe  aussi  des  situations de la vie qui font prendre du poids. Notamment des périodes de l'existence bien spécifiques comme la ménopause, l'arrêt du tabac ou du sport, les changements de mode de vie... mais ça, c'est une toute autre histoire.

Dans la vidéo ci-dessous, je vous explique en détails 6 médicaments qui peuvent vous faire prendre du poids et comment cela se passe. Bon visionnage !

Lire les commentaires (6)



La monodiète : un système minceur ou détox ?

Posté le 21 fevrier 2022 par Dr Jean-Michel Cohen

La monodiète revient régulièrement sur le devant de l’actualité des régimes mais à quoi sert-elle vraiment ? Est-ce une technique pour perdre du poids ou un système de détoxication du corps ? Elle se confond aussi souvent avec le jeûne intermittent, faisons le point.

La monodiète et le jeûne peuvent porter à confusion. De nombreuses personnes confondent l'un et l'autre... Il est donc important de rappeler la différence entre les deux.

La monodiète

La monodiète consiste à manger le même aliment sur 2 à 3 jours, en plus d’une hydratation. Il s’agit d’une base d’un fruit OU d’un légume le plus souvent la pomme, l’ananas, la carotte, le raisin... parfois même un féculent comme le riz. 

Le but vanté est une mise au repos du système digestif et donc un effet détox. Doit-on en attendre un effet réel sur le poids ? Pas nécessairement selon l’aliment choisi et les quantités consommées. Cette formule ne doit jamais être effectuée sur une trop longue durée de par son caractère très déséquilibré. Bien sûr ce modèle est totalement déconseillé aux personnes diabétiques.

Vous verrez dans la vidéo en bas de blog que cette technique, qui n’a pas vraiment de sources nutritionnelles (on se demande encore qui l’a mise en avant) et que les discours à ce sujet sur les réseaux sociaux manquent de connaissances en nutrition solides.

Rappelons également que cette formule n’a aucune base éducative et que reprendre son alimentation d'avant conduit ensuite naturellement à une reprise de poids. D’autant que ces cures carencées en protéines favorisent l’effet yoyo.

Et le jeûne, c’est pareil ?

Le jeûne est lié à une privation de nourriture, hors boissons non sucrées. Si nous déconseillons cette formule sur une longue durée, le jeûne intermittent d’une durée de 16 à 20 h (nuit comprise) tel que proposé de façon ponctuelle dans le cadre de notre programme présente de nombreux intérêts. 

Contrairement à la monodiète, Cette pratique semble en effet aider à mobiliser les graisses corporelles et fonctionne donc directement comme un accélérateur de perte de poids. Les repas du reste de la journée restent équilibrés et de ce fait on évite les carences et déséquilibres.

Le caractère ponctuel de ce type de pratique reste de mise et cela impose d’être dans un bon état de santé ! Cette formule est déconseillée pour les personnes diabétiques ou qui prennent d’autres médicaments nécessitant l’absorption d’aliments, les enfants et adolescents, les femmes enceintes et allaitantes. 

La monodiète : régime ou détox ?

La monodiète est quelque chose que je déconseille et si vous souhaitez “nettoyer votre corps de l’intérieur”, vous verrez qu’une simple restriction alimentaire (mais avec une alimentation variée) peut suffire. Je vous explique tout ça dans la vidéo. Bon visionnage !

Lire les commentaire (0)



Quelle est la bonne cadence de perte de poids ?

Posté le 31 janvier 2022 par Dr Jean-Michel Cohen

Lorsque l'on espère maigrir, on recherche la plupart du temps une image ou une silhouette, qui n'a finalement qu'un rapport assez distant avec le poids. 

On se retrouve attaché aux chiffres de la balance en permanence avec tantôt des phases euphoriques lorsque les aiguilles baissent, ou très souvent également des phases d'agacement lorsqu'elles ne bougent pas ou lorsqu'elles remontent. 

Maigrir vite au début pour se motiver

C'est d'ailleurs un des facteurs de démotivation les plus fréquents et c'est aussi le témoignage de cette phrase récurrente qui consiste à désirer “maigrir vite au début pour que cela me motive”.

Par “maigrir vite” il faut en fait comprendre : “avoir des résultats visibles rapidement” car une perte de poids entre 500 g et un kilo par semaine est une excellente moyenne, même si celle-ci passe du simple au double. La cadence de perte de poids est en effet liée à plusieurs facteurs, et vous êtes toutes et tous différents, vous maigrissez donc à des rythmes différents. N’oubliez pas que ce repère est une perte moyenne. Il y aura toujours dans un régime des phases d’accélération et de ralentissement tout à fait normales.

De la même façon, il n'y aura pas d'amaigrissement réussi, si l'objectif intellectuel n'est pas atteint. Vouloir maigrir pour modifier ses comportements, pour améliorer sa vie, pour retrouver optimisme et bon moral doit s'accompagner également des changements proportionnels à ses désirs. 

Maigrir à long terme : un changement de mode de vie

C'est pour cela que le régime doit bien-sûr s'adapter au mode de vie mais doit également correspondre aux objectifs qui sont visés. 

C’est beaucoup de travail dans un espace de temps que les gens souhaitent toujours cours, et qui ne fonctionne jamais si bien que lorsque cela a duré. Alors prenez votre temps !

Car si modifier un repas pour un autre est une chose relativement facile, changer de psychisme ou changer de comportement nécessite du temps. Tout comme changer de silhouette.

Je partage avec vous dans cette vidéo 6 facteurs qui vont jouer sur la cadence de votre perte de poids. sexe, âge, mais aussi événements dela vie... Vous allez sûrement en reconnaître quelques uns, en espérant que cela vous aide à trouver votre rythme !

Quelle est la bonne cadence ?

Rappelez-vous, la perte de poids, ce n'est pas une course de vitesse ! Bon visionnage.

Lire les commentaires (5)



Ménopause et andropause : comment gérer la prise de poids ?

Posté le 15 novembre 2021 par Dr Jean-Michel Cohen

Dans le cas de la ménopause chez les femmes, et de l’andropause chez les hommes, on voit fréquemment une prise de poids de 4 à 5 kg du fait d’une modification hormonale qui influe sur votre capacité à stocker les aliments et la diminution de votre dépense d’énergie.


Une période de changement pour les femmes


A ce moment de sa vie, la femme est confrontée à plusieurs éléments déstabilisants : elle se sent vieillir, ses enfants ont souvent quitté la maison, et sa vie s’en trouve largement modifiée.

La ménopause si souvent évoquée pour la prise de poids est également une phase de modifications psychologiques. Pour les femmes, cette date très symbolique, incarne souvent un transfert vers une génération différente, amplifiée par le départ des enfants et la fin de la possibilité d'avoir des enfants, liée à l’arrêt des règles. 

Dès lors, la nourriture lui permet de retrouver une sensation de bien-être. L’effet anabolisant des traitements de substitution est également important.

La diminution du taux de certaines hormones, sexuelles en particulier (les oestrogènes), entraîne une baisse de l’activité des cellules donc une chute des dépenses énergétiques, d’où l’installation de ces 4/5 kilos.
 

Et ces messieurs ?


On en parle quasiment jamais, mais les hommes aussi sont concernés par cette baisse de la production des hormones sexuelles (la testostérone), entraînant une prise de poids, principalement située au niveau de l’abdomen. 

L’appétit sexuel diminue, la dépense d’énergie quotidienne également et la prise de poids est très souvent au rendez-vous. Beaucoup d’hommes n’en n’ont pas conscience, mais c’est bien réel ! 


Comment gérer ?


Face à cette modification du corps et à ce changement de “statut biologique”, il est possible de réagir et éviter la prise de poids. Il vous faudra adapter votre alimentation et augmenter votre activité physique en conséquence.

Je vous explique tout dans la vidéo ci-dessous, regardez-la, de toute façon, tout le monde est ou sera concerné par cette situation à un moment ou un autre.

Bon visionnage !

Lire les commentaires (2)



Les régimes Box, comment ça marche ?

Posté le 2 novembre 2021 par Dr Jean-Michel Cohen

Si vous avez la télévision, alors vous n'avez pas pu passer à côté : les Box repas minceur. D'où ça vient, comment ça marche… je vous explique tout !

Weight Watchers et Jenny Craig

L'origine des plats minceur préparés nous vient de Weight Watchers. Si les plats cuisinés étaient déjà disponibles dans les supermarchés, c’est la marque aux 2 W qui a lancé la version minceur. De nombreux acteurs américains ont emboîté le pas, mais on se souviendra surtout de Jenny Craig.

La société Jenny Craig avait poussé le concept un peu plus loin en poussant l’accompagnement via des “boutiques”, des succursales permettant l'accueil du public par une diététicienne. Le but était alors de fournir les plans de repas mais aussi les repas eux-mêmes, les clients n’avaient alors qu’à manger ce qu’on leur donnait pour perdre du poids.

Vous retrouvez la même démarche avec le régime Comme J’aime, avec leur matraquage publicitaire, vous n’avez pas pu le louper !

Un manque d’apprentissage nutritionnel

Le problème avec ce principe, c’est qu’il n’y a aucun apprentissage nutritionnel. Les personnes sont face à leurs plats préparés sans pour autant en connaître l’exact composition et encore moins l’apport nutritionnel qui va avec.

Un autre problème, c’est la qualité gustative, les saveurs ne sont pas toujours au rendez-vous. C’est ce sur quoi j’ai vraiment insisté sur les plats frais que vous pouvez maintenant commander sur Savoir Maigrir, car vous le savez, je place le plaisir au centre de la réussite d’un amincissement.

Et vous remarquerez que nous ne mettons à votre disposition que des plats. Il n’y a pas d’entrée ni de dessert. Ainsi, vous apprenez à intégrer ces plats dans vos plans de repas quotidiens, et ces plats préparés viennent en dépannage. Il est important que vous continuiez à cuisiner et que vous gardiez le contrôle de votre alimentation.

Garder le contrôle pour réussir

Nourrir les gens comme des oisillons sans les aider à apprendre à voler de leur propres ailes, ce n’est pas la démarche de Savoir Maigrir, vous le savez, vous êtes là pour apprendre à rééquilibrer votre alimentation, et nous sommes là pour vous accompagner !

Comptez sur toute l’équipe et profitez des tous les services et avantages proposés sur le programme quand vous en avez besoin.

Je vous laisse regarder la vidéo de cette semaine, je vous explique en détails comment fonctionne ces Box Régime Minceur ou la réussite semble plutôt du côté des entrepreneurs que des usagers... Je vais demander à Benjamin Castaldi ! :) Bon visionnage !

Lire les commentaire (0)



Toutes les calories se valent-elles ?

Posté le 27 septembre 2021 par Dr Jean-Michel Cohen

Toutes les calories se valent-elles ? Cette question, vous me la posez souvent pendant les lives ou en commentaires sur les réseaux. Vous vous en doutez, la réponse est plus large qu’un simple oui ou non.

Rappelons qu’une calorie et plus précisément une kilocalorie (kcal), c’est l’énergie nécessaire pour augmenter d’1°C la température d’1g d’eau. C’est donc une énergie de chauffage, d’où l’expression “brûler” des calories. Il faut garder en tête que le principe de fonctionnement du corps humain, c’est de conserver une chaleur constante autour de 36/37°C.

Foie gras ou crudités ?

100 g de foie gras contient 450 kcal, l’équivalent d’un petit déjeuner, alors que, pour la même valeur énergétique,  on peut consommer 1,2 kg de légumes et de crudités, ce qui ne donne pas la même sensation dans l’estomac. 

1 g de lipide (graisse) vaut 9 Kcal,
1 g de glucide (sucre)
vaut 4 Kcal,
1 g de protéines
vaut 4 Kcal.

Ces 3 macro-nutriments n’ont pas le même rôle dans l’organisme. Les protéines par exemple ne sont pas là pour vous fournir de l’énergie mais pour construire et réparer vos tissus. Contrairement aux glucides qui sont la première source d’énergie consommée par le corps humain.

Les calories apportées par le foie gras et les calories apportées par les légumes n’apportent pas les mêmes nutriments à votre corps. Il ne s’agit donc pas de consommer à outrance des fruits et des légumes, mais de comprendre les mécanismes liés à la faim, ainsi que de répondre au besoin de votre organisme.

Pour maigrir, faut-il de bons produits ?

Ainsi, on peut ressentir la faim après un dîner particulièrement gras, lors duquel nous n’avons pas le sentiment d’avoir trop mangé, car la charge énergétique de ce repas n’était pas comparable à la valeur en poids des aliments absorbés, même si la digestion est plus difficile car ralentie par l’excès de graisses. Il s’agit d’un aliment à forte densité énergétique, peu rassasiant.

Un scientifique américain a consommé, en 2012, chaque jour, 1 800 calories, soit la quantité préconisée pour maigrir. Mais il s'est alimenté uniquement de produits “peu recommandables” tels que de la charcuterie, des cacahuètes, bonbons, barres chocolatées, et ce sous forme de grignotage. 

Il a perdu des kilos. Il venait de démontrer que seule la ration énergétique globale quotidienne avait une influence sur le poids d’un individu. Rien que nous ne savions déjà. 

La balance énergétique

Cela dit, sur une longue durée, ses analyses de sang ne seraient sans doute pas excellentes et comme il a peu changé ses habitudes, nous sommes à peu près sûrs qu’il les a déjà repris ! Mais c'est une autre question.

Si vous avez grossi, c’est que vous avez consommé plus de calories que vous n’en avez dépensé. Pour perdre du poids, il faut compenser par une diminution des apports et/ou faire plus de sport. 

Le sport vous permettra d’augmenter votre dépense énergétique et vous tonifier notamment.

Je vous laisse regarder cette vidéo, cela va certainement vous éclairer sur le sujet !

Lire les commentaire (0)



Le Fasting ou Jeûne intermittent

Posté le 13 septembre 2021 par Dr Jean-Michel Cohen

Le Jeûne Intermittent, ou Fasting, vous en avez déjà entendu parlé mais au regard des questions qu’on me pose souvent à son sujet, je vois que cela est encore confus pour beaucoup d’entre-vous.

Le jeûne intermittent est une privation alimentaire sur une période donnée. Pour certains c’est un rythme de vie, pour d’autres, nous allons le voir plus bas, c’est un joker minceur. Il est donc une abstinence alimentaire totale sur une période déterminée avec la possibilité de consommer des boissons non caloriques.

Boire des boissons sans sucre

Les boissons autorisées dans le jeûne intermittent ne devant apporter aucune calorie, ne doivent donc pas contenir de sucre. Eau, café, thé, infusion… sans sucre, ou eau aromatisée non sucrée également ou enfin des bouillons de légumes peu salés.

Selon différentes études, le jeûne intermittent le plus efficace en termes de perte de poids, est celui de 16h. Vous consommez alors votre apport calorique quotidien sur un créneau de 8h, que vous adaptez selon votre mode vie et vos ressentis. 

La spécialité de mon joker minceur

Je l’ai adapté pour vous sur la méthode Cohen comme un “joker minceur” sous le nom de "Jeûne Cohen 16h" qui permet de réenclencher votre perte de poids si l'on constate que l'on a perdu moins de 500g sur 15 jours malgré un suivi tout à fait sérieux du programme. Cette technique peut être un bon moyen de lutter contre la frustration et la perte de motivation. 

En pratique, c'est un jeûne intermittent, une période continue de 16 heures sans prise alimentaire, 2 jours non consécutifs dans la semaine sur 2 semaines maximum, avec en plus une diminution de l’apport calorique : on supprime un petit déjeuner Et un dîner sur la semaine. Pendant ce jeûne, comme indiqué ci-dessus, il reste conseillé de s'hydrater à volonté avec de l'eau, du thé, du café, des infusions sans sucre ou des bouillons de légumes peu salés. 

Une démarche occasionnelle

Ce Joker minceur, qui doit rester occasionnel, se destine exclusivement aux individus en très bonne santé et en pleine forme : l'avis préalable de votre diététicienne est conseillé pour s'assurer que c'est le bon choix pour vous. 

Ensuite, une fois la perte de poids relancée, vous reprenez votre programme Savoir Maigrir à votre rythme habituel pour atteindre votre objectif minceur !

Regardez la vidéo ci-dessous, et n'oubliez pas que vous pouvez retrouver le Jeûne Cohen 16h sur la page "Les régimes de relance". Bon visionnage !

Lire les commentaire (1)



Reprise : pourquoi ne pas se lancer dans un régime restrictif

Posté le 6 septembre 2021 par Dr Jean-Michel Cohen

C’est la rentrée et peut-être que pendant les vacances vous avez pris un peu de poids. C’est très courant ne vous inquiétez pas, on constate souvent une reprise de poids pendant cette période de l’ordre de 500 g à 2 kg. On est plus relâché, on s’est fait quelques petits plaisirs par-ci par-là... et ça se voit sur la balance.

La restriction, c'est la frustration

Pas d’inquiétude ! Ces kilos n’ont pas le temps de s’installer ! On reprend en douceur, sans régime restrictif, ce serait une grosse erreur. Plus vous vous restreignez, plus vous augmentez votre frustration et plus vous risquez de craquer. Et derrière tout ça, vous risquez d'avoir une vision négative de votre corps et de votre capacité à atteindre votre objectif.

Reprenez simplement le programme que nous vous conseillons avec l’équipe diététique, et dans quelques semaines, si vous rencontrez un palier, il sera possible de passer à des phases d’attaque avec les différents systèmes de relance que nous vous proposons sur le programme.

Une pesée hebdomadaire

Il est nécessaire de garder un œil sur l’évolution de votre poids dans le temps. Pesez-vous une seule fois par semaine pour ne pas ajouter de stress supplémentaire.

Ne vous y trompez pas : fatigant, les régimes restrictifs peuvent être désocialisants et frustrants, ce qui n’est vraiment pas le moment en cette période de rentrée. Pour agir en même temps sur la qualité et les quantités des aliments, il est important de ne pas se lancer dans un régime trop restrictif donc ou mal équilibré. Une restriction modérée est suffisante ; en somme, reprendre le programme comme avant vos vacances.

Mot d'ordre : la patience

Cette limitation calorique se fera toujours dans le cadre de menus équilibrés , vous le savez, vous devez protéger votre santé avant tout. Alors prenez patience, maître mot de la réussite de votre régime !

Reprendre une activité physique régulière, pour cela n’oubliez pas les forums associatifs de vos communes, reprendre les bonnes habitudes, mettre de côté les mauvaises, éloigner le stress... cette rentrée doit se faire en douceur et vous verrez que votre courbe de poids va vite repartir dans le bon sens.

Je vous précise tout cela dans cette vidéo spéciale reprise, et je vous souhaite une excellente rentrée !

Lire les commentaire (1)



11 - 20 de 45

Commencez maintenant votre analyse minceur GRATUITE


Êtes-vous une femme ou un homme ?

(Les solutions minceur sont adaptées)




Je commence mon bilan

Un dernier mot sur la méthode

La méthode Cohen est un accompagnement minceur permettant une perte de poids sans se faire violence, avec les aliments que vous aimez. Pour perdre ses kilos et réussir son régime, pas besoin de s’affamer. Pour Jean-Michel Cohen, le plaisir est la clé du succès minceur et vous le verrez dans vos plans de repas. Le programme minceur mis en place par le Dr Jean-Michel Cohen, va vous apprendre la nutrition et vous aidera à devenir autonome pour conserver votre poids idéal.

Dr Jean-Michel Cohen
Votre IMC est-il trop élevé ? Comparez vos résultats à ceux de votre région
×